top of page
photos: Arno Neuroptyk - http://www.neuroptyk.com/

Corps est le premier mot que je dis

Performance : 1h

Concept et performance: Eve Bonneau

Scénographie & assistance artistique: Sylvain Reymond

Date de création: 2005

"Un symbole rend visible quelque chose qui ne peut être vu. De même, l'image rend présent ce qu'elle représente"

Jacques Garros,  psychomotricien

Cette performance présente une exploration du corps comme matière intime, désarmante, sensible, interrogeant la relation entre les sphères privées et collectives. Présenté à Londres, Bruxelles, Caracas, Poitiers et Lille, Halle/ Saale (Allemagne). 2006 – 2010.

Historique:

L'installation vidéo "Human Paste" (2005), qui est un voyage autour d'un corps imaginaire, a suscité l'intérêt de Eve pour explorer la puissance de présence corporelle au-delà de l'image et plus précisément d'un point de vue univoque imposé.

"Human Paste" fait partie de la performance, mais ici les images coexistent et interagissent avec la performeuse : les images projetées dans l'espace montrent des parties du corps tandis que la performeuse, qui tient une lamp, cadre constamment son corps qui passe d'une forme à l'autre, d'une émotion à l'autre, donnant ainsi de l'espace à un corps poétique. Le public est libre de se positionner et se déplacer. De l'image à la proximité d'un corps pouvant aller jusqu'au toucher de celui-ci, le public est immergé par l'intimité d'une présence à la fois individuelle et collective.

Body is the first word I say

Performance : 1h

Concept and performance: Eve Bonneau

Set design & artistic assistance: Sylvain Reymond

Creation date: 2005

"A symbol makes visible something that cannot be seen. In the same way, an image makes present what it represents".

Jacques Garros, psychomotrician

This performance explores the body as an intimate, disarming and sensitive material, questioning the relationship between the private and collective spheres. Presented in London, Brussels, Caracas, Poitiers and Lille, Halle/Saale (Germany). 2006 - 2010.

Historical background:

The video installation "Human Paste" (2005), a journey around an imaginary body, sparked Eve's interest in exploring the power of body presence beyond the image and, more precisely, beyond an imposed univocal point of view.

"Human Paste" is part of the performance, but here the images coexist and interact with the performer: the images projected into the space show parts of the body while the performer, holding a lamp, constantly frames her body as it moves from one form to another, from one emotion to another, giving space to a poetic body.

The audience is free to take place and move around. From the image to the proximity of a body, even touching it, the audience is immersed in the intimacy of a presence that is both individual and collective.

bottom of page